• Post category:Le Lien

Tout est parti d’une idée : Et si notre revue faisait la part belle aux talents d’ici et d’ailleurs ? Une bonne idée n’est-ce pas ?


Cet avril, il y aura déjà 54 ans que notre trimestriel existe. En plus d’un demi siècle, bon nombre de couvertures ont pu voir le jour. Très vite, une coutume s’est aussi installée, le Lien s’est entouré de dessinateurs. Ces derniers illustraient à la fois la couverture et les textes du Lien. Certains étaient des encadrements, d’autres étaient là pour illustrer avec humour l’une ou l’autre annonce ou anecdote. Cet amour du 9e art va ainsi perdurer de nombreuses années. Malgré tout, avec l’arrivée du numérique et l’amélioration des techniques de reproduction le lien a vu disparaitre ces dessins « faits maison ».

Concrètement, la conception de la revue n’a pas beaucoup changé depuis plus de 50 ans : les articles de sections qui racontent la vie des scouts forment le tronc. A cela, vous ajoutez l’article du staff d’unité. Quelques rubriques sur l’histoire de l’unité, sa vie, un peu de scoutisme, des anecdotes, des blagues aussi, un calendrier quelques informations pratiques.

Le projet “CréaTure”

Archie l'éclaireur a du boulot avec la rentrée de 1982.

Aujourd’hui, nous voulons relancer ces collaborations artistiques. Le Projet “CréaTure” vise justement à proposer un espace de création et d’expression sur la couverture de notre trimestriel. Le Lien a toujours évolué au gré du vent, des équipes, des envies et des projets. Cette revue qui porte si bien sont nom a pour vocation de créer du lien entre les sections, entre l’unité et les parents ou encore entre l’unité les anciens ou les amis. Quoi de mieux en cette période !

Nous recherchons donc des dessinateurs, des artistes en herbe, des talents locaux ou de renom afin d’illustrer la couverture et plus si affinités. Si vous connaissez parmi votre entourage des personnes intéressées c’est le moment !

Logo du lien dessiné avec des personnages de BD qui sautent tout autour
Dessin d’Isabelle Bialecki, Le Lien 64, 1982.

Le Lien c’est donc 3 trois fois par an, 120 exemplaires papier, plus de 100 lecteurs en ligne, du scoutisme, des histoires et des anecdotes, mais pas seulement !

Qui sommes-nous ?

Nous vous résumons l’histoire, car on pourrait en faire une veillée chaque soir durant 3 mois. Nous sommes l’Unité Scoute Saint Charles, plus d’un siècle d’aventures scoutes au compteur. Nous sommes en plein centre de ville de Mons. Ce qui ne nous empêche pas de scouter à travers les rues, les bois et les parcs avoisinants.

Pionniers sur un immense vélo en direction de leur camp

L’été on embarque tout le monde ; direction les camps ! Et tout le monde y met du sien ! Les Baladins âgés entre 6 et 8 ans partent ensemble. Les Louveteaux se rassemblent en une grande meute dont la force dépend de chacun des membres âgés entre 8 et 12 ans. Ensuite, il y a les 12 16 ans, les Éclaireurs, de véritables bâtisseurs et amoureux de la nature ! Enfin, les Pionniers, les grands explorateurs (16 à 18 ans), en été ils adorent explorer d’autres cultures et d’autres pays.

Pour animer tout cela, nous comptons sur des bénévoles de talents : Les animateurs. Une bande de joyeux artistes bien sympathiques parfois râleurs, mais toujours de bon cœur.

Dessiner, oui, mais quoi ?

La grande question ! Chose plutôt rare : nous vous donnons carte blanche (ou presque). Libre à vous de nous emmener dans un thème, d’imaginer la vie des scouts ou de l’unité dans le futur, le passé ou dans un autre contexte.

L’idée centrale de ce Lien d’avril 2021 tournera probablement autour de l‘envie de se retrouver en tant qu’unité scoute avec la perspective de pouvoir organiser les camps cet été. En effet depuis la reprise des réunions les sections de l’unité ne se croisent pas. C’est une organisation un peu étrange pour une unité scoute qui a l’habitude de se retrouver aussi en unité.

Voir les autres numéros du Lien

Un petit aperçu des numéros déjà en ligne ?
C’est par ici !

Vous retrouvez quelques exemples ci-dessous. Néanmoins, si vous avez une idée il est toujours possible d’en discuter. Contactez la rédaction à cette adresse : [email protected]

Laisser un commentaire